Bordelais de cœur

Né à Bagdad, en Irak, je suis arrivé en France, avec mes parents, à l’âge de 7 ans et sur Bordeaux vers 9 ans. Je suis un Bordelais de cœur depuis.

J’ai donc une double culture : la culture arabe, donnée par mes parents, et une culture française. Je me suis rapidement intégré et cela m’a apporté une grande richesse personnelle.

Une longue démarche pour devenir photographe professionnel

Mon parcours a été assez long pour découvrir le métier de photographe. Depuis tout petit j’aime la photographie et j’avais envie de tester beaucoup de choses. Mais à cause de mon handicap visuel, je ne pouvais pas aller au bout. J’étais très frustré quand j’étais plus jeune.

Jusqu’au jour où je suis parti en voyage avec un ami qui est devenu photographe après avoir fait des études de photo. Il m’a permis de le suivre et de partager son expérience lors d’un shooting portrait. Il a un œil très artistique que j’admire. Et cela m’a éclairé sur cette activité et cette passion. J’ai découvert que j’aimais vraiment ça et j’ai compris qu’il fallait énormément de patience pour obtenir la meilleure photo. Cela me correspondait tout à fait.

La photographie me montre le monde autrement

Prendre son temps, réfléchir pour cadrer, composer son image : tout cela me parle vraiment. Cela m’a touché aussi à cause – ou grâce à – mon handicap. La photographie me permet de voir des choses que je ne peux pas voir dans le monde réel.

Je vois donc le monde autrement : je prends les photos, je fige le temps et je peux revenir dessus ensuite. Je peux zoomer, revoir des détails que je n’avais pas vus ou sur lesquels je n’avais pas fait attention. Mon appareil photo devient un témoin et une nouvelle mémoire. Petit à petit, j’ai voulu approfondir mes découvertes. J’ai commencé avec un appareil prêté par mon ami : c’était un compact Canon. Un appareil très simple. Puis j’ai investi dans un réflex Nikon : j’étais convaincu que cette passion serait ma vie. Je sentais que je pouvais aussi toucher les autres avec mes images. Comme moi-même j’étais touché quand je découvrais mes photos. Le regard de mes parents et de mes amis, leurs réactions, ont aussi été une confirmation pour moi. L'une de mes premières photos avec mon premier Nikon.

Je me forme et j’apprends continuellement

J’ai donc commencé à approfondir cette passion naissante. J’ai suivi des formations, j’ai cherché à m’améliorer et je continue aujourd’hui cette démarche d’apprentissage. Même si je suis devenu photographe professionnel, je veux toujours apprendre, pouvoir en faire plus et partager davantage avec les autres, clients ou collègues photographes, à Bordeaux ou ailleurs

J’ai aussi trouvé le matériel qui me convenait pour compenser mon handicap et m’aider à obtenir un résultat tout à fait professionnel. Je travaille aujourd’hui avec un appareil photo Fuji hybride et une focale fixe, pour avoir un maximum de lumière. Je vois dorénavant le métier de photographe comme un challenge. Cela me demande du travail supplémentaire, mais qui n’affecte en rien la qualité de mes images. Et je suis heureux de voir la satisfaction sur le visage de mes clients quand je leur livre leurs photos. Cela me motive à poursuivre et à toujours me dépasser pour eux.

Mon handicap est devenu un atout

Par ailleurs, je suis quelqu’un d’un peu réservé, pas toujours à l’aise face au regard des autres. La photographie m’aide à dépasser cela. Et je me sens en capacité d’aider aussi mes clients qui ne seraient pas à l’aise eux non plus avec leur image. La photo permet de travailler sur l’estime de soi et de changer cette idée.

Cela m’offre encore plus de fierté à faire ce métier de photographe et de portraitiste. J’aime quand des clients voient leurs photos et se sentent valorisés, embellis et plus confiants. Alors que c’est tout simplement eux. Le travail du photographe c’est aussi de faire ressortir la beauté intérieure. C’est dans ces moments que je vois la réussite de mon travail.

L’importance de la lumière dans mes images

Dans mes photos, je recherche avant tout la lumière, les couleurs. J’affectionne particulièrement les couleurs chaudes, au lever ou au coucher du soleil. Quoi de plus beau que la golden hour ?

Ce bref moment où les tons rouge orangé vont sublimer les portraits. Je fais également du noir et blanc, mais là aussi, je cherche à faire ressortir l’aspect lumineux. Par ailleurs, je veux que mes images montrent la tendresse, les regards, les sourires, les gestes… J’aime faire ressortir l’authenticité des expressions et le naturel dans mes portraits.

Témoignages

La séance photos avec Waleed s’est très bien passée. Il a su nous mettre à l’aise, nous guider pour prendre la pose ! C’etait un moment vraiment agréable. En plus, les photos sont rapidement reçues. Merci beaucoup !

Florian et Anaïs Mar 11, 2019

Le travail qu'a effectué pour moi Waleed est extra. Le résultat de l'album photo et sa composition est vraiment très original.
Je recommande Waleed pour tous ceux qui désirent avoir un très bel album. Bravo et merci encore Waleed.

Jean Claude Bonnet Jul 8, 2019

Un moment unique passé en compagnie de Waleed. Il a su être à notre écoute et capter des moments inattendus. A recommander.

Christophe et Alice Apr 21, 2019

Se faire prendre en photo c'est pas toujours facile mais avec Waleed ca devient naturel , presque un jeu dans lequel on finit par se dévoiler oubliant même l'objectif. Le secret? Un photographe sensible, bienveillant et attentif aux détails qui a le don de capter LE moment. Il prend aussi le temps de discuter avec vous avant pour vous expliquer et vous mettre en confiance ensuite la magie opère ... On est enchantés de nos photos de mariage et tellement reconnaissants ... Ne cherchez pas plus loin c'est Waleed qu'il vous faut !

Hafida Mar 11, 2019